Mes escales

Cabotons entre deux mouillages en attendant la prochaine escale

09 août 2005

Les postiers sont des cons de banquiers

Mon nouveau banquier de la Poste a voulu me voir la semaine dernière. Pas parce que je lui dois des montagnes d'argent. Non, c'est plutôt le contraire. Il se demande pourquoi je n'en fais rien.

Je ne l'aime vraiment pas. D'abord, il est plus jeune que moi, il a un look très Automne-Hiver 2000-2001 avec son bouc et sa moustache et puis il est pas doué pour cacher que son but premier, c'est pas de te conseiller mais bien de refourguer ses produits financiers fortement commissionnés.

Il a commencé par me dire, qu'avec ce que je payais d'impôts, je n'avais plus droit au plan d'épargne populaire. Là, il m'a surpris, parce que ça fait 8 ans que je n'y ai plus le droit et que personne n'avait rien remarqué jusqu'à maintenant. Mais bon, il m'a dit qu'il n'allait pas me réclamer le trop-perçu (manquerait plus que ça !), mais qu'on allait vite le fermer ce compte et virer tous ces sous sur un compte qui rapporte que dalle.

Ensuite, il m'a vanté les mérites de son assurance contre les boomerangs qui te reviennent dans la nuque et les animaux sauvages qui te piétinent et que si tu restes handicapé, il te paye une aide médicale à domicile qui s'occupe bien de toi et tout et tout. Bon, j'avais surtout envie de lui dire que je n'appelle pas Stéven Dundee et que l'animal le plus sauvage du coin est l'ignoble canard aux yeux rouges.

Après, il m'a fait le coup du "Vous savez ce que c'est, nous la retraite, on aura pas grand chose, c'est pas comme ces enc... de collègues qui partent à 50 ans en touchant un salaire de folie alors qu'ils n'ont pas un seul diplôme" (je suis pas sûr pour la fin, c'est peut être moi qui ait extrapolé). Bon, je lui ai répondu que "vu comme c'est parti, je suis aussi loin de la retraite que de ma naissance, on verra ça plus tard parce que moi, je veux d'abord m'acheter une maison donc combien tu me donnes ?" (j'aurais du dire "Combien tu me prêtes ?", pour être plus juste)

Alors là, il m'a dit, il faut allez voir le spécialiste. Celui qui sait tout ça. "Ah, mais je le connais lui, je l'ai vu il y a deux ans, il m'a proposé 5,25% quand tout le monde était à 4%" Je veux bien aller le voir à nouveau mais s'il recommence, je vais directement au Crédit Agricole avec leur 3,60%". Il a noté un truc, sûrement que je suis un client chiant qui refuse de tout gober la gueule ouverte, dont il faut plutôt se débarrasser et que 5,25%, c'est peut être pas assez encore.

Nous nous quittés sur ces bonnes paroles, lui rageant de n'avoir pas pu refiler un contrat d'assurance-vie bloquée sur 25 ans avec la commission de 50 euros qui va avec, moi pas content de ne pas avoir eu le seule info que je voulais. Il m'a remis un petit coup de "Pensez à mon assurance Boomerang/Animaux Sauvages Piétineurs", alors que nous pensions respectivement des choses comme "Client de merde"  ou "Escroc !". Je n'aurais aucun état d'âme à me tirer de chez eux.

Posté par escalator à 08:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire